Pourquoi parler du dos dans un blog ?

Parce que les statistiques parlent d’elles mêmes :
De nombreuses personnes ont mal au dos. Les statistiques de l’INSEE nous disent en effet que  » 70 à 80 % des français sont ou seront, un jour ou l’autre confrontés au mal de dos »

les statistiques montrent que le mal de dos est chose courante

les statistiques montrent que le mal de dos est chose courante

« C’est la 2è cause de consultation chez les généralistes ». »
« Le mal de dos a pour conséquence 7 % des arrêts de travail », entraînant des dépenses médicales importantes pour notre société. « C’est la première cause d’invalidité après 45 ans pour 27 % des hommes et 36 % des femmes »

Parce que le mal de dos est handicapant dans la vie quotidienne:

mal de dos, mal du siècle ?

mal de dos, mal du siècle ?

Dans tous les cas, lorsqu’on interroge ces personnes, des besoins ressortent :
– Besoin de bouger, de s’aérer, de s’étirer :Alors que la première plainte est la douleur, (Les témoignages parlent de douleurs d’une intensité allant de fulgurantes à lancinantes, de permanentes à intermittente) ; la 1ère réaction est de ralentir son activité. Par la suite lorsque la douleur s’installe, la personne est partagée entre l’envie de bouger, de s’aérer et la peur de se faire mal à nouveau.
– Les statistiques nous montrent que la tranche d’âge où l’on est le plus touché est de 35 à 60 ans, période où l’on est justement le plus actif dans sa vie, pour son métier, avec des responsabilités et souvent des charges familiales.
– Besoin de se réconcilier avec son dos, en effet le dos est invisible, on ne le voit pas puisqu’il est derrière ! et dans la vie quotidienne, on n’y pense pas. Et ce qui est incroyable, c’est que ce n’est que lorsque le mal de dos arrive qu’il devient tout d’un coup très présent, et de façon négative !
– Besoin de se déculpabiliser, de se détendre : Lorsque le mal de dos est là, on se sent diminué et on culpabilise. « Je ne peux plus rien faire, je me sens inutile ! » Le cercle vicieux arrive et les muscles sont de plus en plus crispés à cause de la douleur. si la situation s’aggrave, le moral est en baisse, la dépression arrive.
– Besoin de dormir, de se reposer, de reprendre des forces : La douleur nous fatigue et nous fait perdre toute notre énergie aussi bien physique que mentale.
– Besoin de comprendre ce qui se passe : Dans les moments de douleurs, on perd tous les repères habituels car on ne peut plus compter sur le corps qui nous lâche ! C’est déroutant et très angoissant.
– Besoin d’être écouter : Lorsqu’on a mal au dos, on a du mal à communiquer. L’entourage ne peut pas se mettre à notre place . D’un côté, on se sent isolé, incompris ; et de l’autre, la famille et les amis se sentent désarmés.
Le mal de dos est donc un problème important que la population connait bien, dès qu’il est présent, il nous déséquilibre complètement et les symptômes sont plus ou moins invalidants, altérant la qualité de la vie.
Que faites vous lorsque, après avoir essayé toutes les pistes habituelles, rien ne marche ?
Si cette situation dure un an, deux ans, que ce passera t-il pour vous ? Les choses ne risquent pas de s’arranger toutes seules, au contraire le mal de dos peut alors devenir chronique.

Mon expérience me montre qu’on peut arriver à soulager :
Mon approche est naturelle et non médicale, je suis spécialiste de l’animation sportive et de techniques douces et mon expérience me montre régulièrement que je peux être utile à de nombreuses personnes en écoutant sans dramatiser, en partageant mes conseils, en leur donnant de nouvelles pistes de réflexion. et en leur apportant des informations pertinentes, car bien souvent elles sont découragées et ne se sentent pas reconnues.
Pour toutes ces raisons, un blog parlant des solutions pour soulager son dos est important car il vous permettra d’échanger, de partager.

apprendre comment ne pas se faire mal au dos

apprendre comment ne pas se faire mal au dos

De comprendre ce que l’on peut faire pour éviter de se faire mal. Expliquer, éduquer est nécessaire.
apprendre à considérer votre dos autrement, pour vous aider à trouver votre propre solution et votre santé, c’est la raison d’être du blog « soulagersondos.com ».

Mais Il y a aussi un autre aspect qui me tient à cœur :
Je me suis rendue compte, de par mon travail de formatrice que l’éducation et la connaissance est très importante pour moi.

Ce qui me tient à coeur : faire profiter de mon expérience sur le dos

Ce qui me tient à coeur : faire profiter de mon expérience sur le dos

Pour moi, l’étincelle qui naît dans le regard de celui qui a compris ce que l’on veut lui transmettre est quelque chose d’extraordinaire ! Comment apprendre à quelqu’un ? Comment rester au plus près de ses motivations pour qu’il s’approprie de nouvelles connaissances et s’en serve vraiment au quotidien ? Voilà les questions auxquelles j’aimerai répondre en ce qui concerne le dos et les différents mécanismes qui font qu’on s’abime le dos.

Voir aussi les articles suivants :

– Qui est Marilyne ?

– Non, le mal de dos n’est pas une maladie !

– La revue de Presse du dos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *