Douleurs de dos ? Rencontre avec des femmes qui s’en sont libérées.

Cet article présente Marilyne et raconte comment elle est arrivée à créer son blog « soulagersondos.com »

blog de Marilyne :soulagersondos.com

blog de Marilyne :soulagersondos.com

Qui suis je ? :

Je m’appelle Marilyne. Je suis animatrice sportive et professeur de yoga et de relaxation. Je donne des cours depuis plus de 20 ans,

yoga et relaxation

je suis prof de yoga depuis plus de 20 ans

c’est un métier que j’aime beaucoup parce que je bouge, Le travail sur le corps me passionne et surtout, parce que je suis en contact avec les gens, que je les aide à s’entretenir, mais aussi à progresser.

Mon constat sur le mal de dos :

le mal du dos et la gym

Beaucoup de personnes dans les cours de gym ont mal au dos

Mon expérience d’animation m’a montrée que certaines personnes avaient mal au dos, elles avaient du mal à suivre les séances de gym. et même si je proposais des aménagements pour qu’elles puissent travailler à leur niveau, cela ne me satisfaisait pas. J’avais envie d’aller plus loin, de leur donner des pistes pour soulager leur dos de façon plus ciblée, des explications pour qu’elles comprennent les différents mécanismes.
Cela allait d’ailleurs dans le sens proposé par les milieux médicaux, car, alors qu’auparavant on conseillait aux personnes de rester couchées, on les encourage maintenant, quand elles le peuvent à bouger, sortir, faire du sport et s’entretenir.
J’ai donc été sensibilisée à cela très tôt pour que mes séances soient accessibles à ce public, me formant régulièrement, et continuant mes recherches.
C’était presque de la déformation « professionnelle », une idée fixe !…dès que je voyais quelque chose quelque part, il fallait que je vois aussitôt les incidences que cela pouvait avoir pour le dos !…
Je le transposais alors en apprentissage, pour apporter une nouvelle notion et parfaire mon enseignement.

Comment pouvais-je approfondir ce travail dans mes cours ?
Au bout de quelques années, je suis arrivée à la conclusion que si je voulais être véritablement utile, il fallait que je crée un cours « spécifique dos » qui rassemblerait les personnes ayant envie de faire de la gym tout en protégeant leur dos.
Lorsque j’ai présenté mon projet dans l’association où je travaille, on m’a répondu au départ  « Cela ne marchera pas !, mais on m’a fait confiance, et j’ai proposé de faire l’essai, quitte à supprimer le cours s’il n’y avait pas assez d’inscrits.

un nouveau cours

un nouveau cours

Un nouveau cours :
C’est ainsi qu’un nouveau « produit » venait d’être créé dans l’association, un cours « Spécifique Dos » et beaucoup se demandaient bien ce que cela pouvait être !….
L’évènement déclencheur cette année là, c’est que loin de supprimer ce nouveau cours par manque d’inscrit, nous n’avons pas fait 1 cours, mais 3 cours « Spécifique dos » !,

cela répondait vraiment à un besoin, Il y avait donc bien une demande réelle et j’étais très heureuse de l’avoir captée. Mais en même temps, il fallait que je réponde au défi de les intéresser, de les motiver, pour aller plus loin et leur montrer l’intérêt de ce travail pour leur dos.

Pari gagné dès la première année :

les personnes ont accrochées et se sont intéressées au projet.

Pari gagné pour les séances "spécifique Dos"

Pari gagné pour les séances « spécifique Dos »

Elles ont vues les bienfaits sur elles et bien sûr, en ont parlé autour d’elles. Ce qui a augmenté le nombre des participants l’année d’après. Pour satisfaire la demande croissante les années suivantes, J’ai formé dans l’association, deux animatrices afin que l’on puisse multiplier les cours et accueillir un plus grand nombre de personnes.
Le public intéressé c’est aussi diversifié, des personnes qui avaient eu des opérations de la colonne vertébrale et qui ne trouvaient pas jusqu’alors de séances adaptées à leur cas, ont rejoint le cours.
Car ce qui est bien, c’est que chacun fait à son rythme, une fois les mécanismes de base appris.
Pas de compétition ni avec soi même ni avec autrui, on est là pour travailler dans la bonne humeur, et se laisser surprendre par les propositions qui ne sont pas tout à fait comme une « gym » habituelle.
On fait progressivement, pour gagner en souplesse.
Et surtout, on fait en s’amusant, c’est là le meilleur moyen d’oublier un instant, la douleur.
La véritable surprise pour le groupe était de s’apercevoir qu’on avait passé une heure sans trop de mal, et qu’en plus, on sortait du cours tout à fait soulagé. Les douleurs avaient disparues et les visages étaient rayonnants de plaisir !

Le test du temps qui passe :
Cela fait maintenant près de 9 ans que ces cours font le « plein », et je ne m’en lasse pas ! Quand j’entends les remarques positives faites à la sortie du cours,  je me dis que j’ai contribué un peu à ma façon,  à l’évolution du genre humain !
Il y a bien sûr certaines douleurs qui reviennent, ou persistent encore, mettent un peu plus de temps, mais baissent en intensité. Enfin, on peut respirer un moment…
Progressivement, mes cours se sont affinés, J’ai cogité sur tous les problèmes que je pouvais rencontrer, comment adapter à tous les cas particuliers. J’ai revisité toutes les méthodes de gym, toutes les activités sportives ainsi que le yoga sous l’angle « dos » et approfondi mon travail d’animation.
Les résultats ?
Ils sont au delà de mes espérances, les personnes témoignent d’un soulagement de leurs douleurs, mais aussi disent qu’elles ressentent mieux leur corps. Elles se sentent plus dynamiques et appliquent les conseils donnés.
Mon travail d’animation devient ainsi un travail d’éducation posturale, d’explications données pour comprendre ce qui se passe et de conseils pour leur vie quotidienne.

La formation :
Tout en continuant mon métier d’animateur, Je suis devenue formatrice d’Animateurs sportifs, pour la fédération avec laquelle je travaille. je ne manque pas avec l’équipe des formateurs, de parler à nos stagiaires et futurs animateurs de cours de gym, de la sécurité et de la prévention de la colonne vertébrale. L’animation est en effet, une réelle responsabilité, afin que la personne sorte du cours mieux qu’à son arrivée, protégée, en sécurité dans l’activité qu’on lui propose, tout en vivant réellement la notion de progrès et d’amélioration.
Oui, on peut prévenir le mal de dos, on peut apprendre à se prémunir, à prévoir en repérant les premiers signes du corps. On peut devenir plus souple mais aussi plus fort et éviter dans l’avenir d’autres problèmes de dos.
J’arrive à présent à une nouvelle étape :
Cet été, les cours se sont arrêtés, on part en vacances ! Comme chaque année, les personnes me disent que les cours vont leur manquer. « Hum ! si seulement j’avais un petit document pour refaire toute seule, …. », et tous les ans je me dis, oui ce serait bien que je fasse quelque chose…. Et rien ne se fait, parce que le temps passe tout seul !
Pourtant cette année, l’envie était plus forte : cette réflexion a fait son chemin, et je me dis de plus en plus haut et fort « Et pourquoi pas ? »…

Un projet sur le dos ? Et pourquoi pas ?

Un projet sur le dos ?
Et pourquoi pas ?

Et pourquoi pas ? :
Je me sens prête à présent à parler de ce que je fais, ne serait ce que pour aider les personnes à mettre en pratique chez elles, à suivre des conseils utiles pour leur vie quotidienne. Et pas seulement de la gym ! Car en plus, j’ai bien d’autres choses que la gym à leur apporter comme information.
Alors j’ai pensé à un blog qui serait un peu le prolongement de mon travail, pour que mon expérience dans ce domaine puisse servir autant à des personnes ayant des problèmes de dos qu’à des animateurs désirant se perfectionner professionnellement.
C’est ainsi qu’est né le blog « soulagersondos.com » et depuis que j’y travaille, je prends conscience de la dimension d’internet. Je ne suis plus au niveau d’un quartier ou d’une ville, c’est un pays entier qui s’ouvre, voir même, une planète ! (Enfin, n’exagérons pas !) Je me dis que mes articles pourraient intéresser beaucoup d’autres personnes et que ma façon de voir les choses les aidera à dédramatiser leur problème.

Lombalgies, torticolis, tour de rein,….sciatiques, ces mots vous sont familiers n’est ce pas ? On connait tous beaucoup de cas autour de nous ? Alors, parlez de ce blog aussi autour de vous :….Ne dit on pas qu’il s’agit du mal du siècle !
Faites avec moi que cette communication commence,
et de mon côté, ma contribution sera de vous fournir des informations de qualité.
J’attends impatiemment vos messages !…..

c’est en dessous en bas de cet article. Postez votre commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Voir aussi :

– Que trouverez vous sur le blog « souslagersondos.com » ?

– Pourquoi parler du dos dans un blog ?

– Non, le mal de dos n’est pas une maladie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *