Mon meilleur conseil pour la santé de votre dos ? ….

S’il y avait un seul conseil à donner pour la santé de votre dos, quel serait t-il ?

S'il y avait un seul conseil à donner pour la santé de votre dos, quel serait t-il ?

S’il y avait un seul conseil à donner pour la santé de votre dos, quel serait t-il ?

Les observations scientifiques :
Il y a 30 ou 40 ans, les médecins conseillaient le repos couché jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Maintenant et après de nombreuses études, on s’est aperçu que moins on bouge, plus on s’ankylose. L’amplitude gestuelle se réduit par manque de souplesse, les muscles fondent, perdant de leur force et retardant encore plus le moment ou l’on ira mieux.
Les conseils donnés à présent par les équipes médicales tiennent compte de tous ces inconvénients et préconisent, après une période de repos brève et la douleur calmée, une activité physique régulière.

Le mal du siècle ? Paradoxal, vous ne trouvez pas ?…….
Dans le siècle précédent, on n’avait pas les mêmes conditions de travail, elles étaient souvent beaucoup plus dures, avec moins d’outils adaptés, moins de considération pour l’ouvrier, moins de lois pour le protéger….. Et il y avait sûrement beaucoup de maux de dos. Alors pourquoi dire qu’il s’agit du mal du siècle ?
Le travail a beaucoup évolué : Maintenant, on est mieux secondé, assisté par les machines. Les progrès ayant fait un grand pas dans l’organisation et l’aménagement du travail.

mal de dos et travail

Les progrès dans l’organisation du travail et la manutention contribuent à soulager le dos

Le « mal du siècle » n’est peut être qu’une expression qui montre simplement qu’aujourd’hui on écoute plus les plaintes des patients qui ont mal au dos.
Par contre, le paradoxe, c’est qu’on a gagné en confort mais qu’on est sûrement moins bien musclé qu’avant, car on n’est plus du tout habitué à ces travaux harassants. En règle générale, on est devenu plus sédentaire qu’auparavant grâce aux voitures, aux moyens de communications plus faciles, aux ascenseurs ….C’est le revers de la médaille, l’inconvénient des avantages.
Que faut-il faire alors ? : 2 moments sont à distinguer, celui où l’on a mal au dos, et celui où l’on n’a pas mal au dos.
Pendant la phase douloureuse :
. Vérifier auprès de son médecin qu’il n’y a pas de problème structurel de la colonne vertébrale :
Un mal de dos peut être très angoissant car tout d’un coup, on se sent vulnérable et l’on ne peut plus compter sur son corps. Souvent on pense qu’il doit y avoir quelque chose de plus grave, on ne comprend plus et on a peur de ne plus pouvoir marcher.

Que faire en cas de mal de dos ?

La douleur du dos nous bloque et nous handicape

Le médecin joue un rôle très important pour rassurer la personne, faire le point avec elle, faire les analyses et radios nécessaires.
. Une fois vérifié que l’on n’a rien de cassé, et rien d’anormal, on va pouvoir commencer à se prendre en main progressivement.
Pendant cette période de repos, Il y a des exercices physiques à faire, très lents, qui vont soulager la douleur. En effet, 90% des lombalgies sont créés par des contractions et des tensions musculaires, il est donc logique que des exercices très doux puissent commencer à étirer les petits muscles en douceur, de chaque côté de la colonne vertébrale.
Et côté psychologique ? :
Le mal de dos est un signal d’alerte de notre corps qui en a marre et en a « plein le dos ». Le repos est approprié au départ pour jouer le rôle de coupure avec ce que la personne est en train de vivre. Mais cette période ne doit pas durer trop longtemps pour ne pas décourager et entretenir la culpabilité et la négativité. Il est important que la personne puisse sortir dès qu’elle le peut pour se changer les idées et retrouver l’optimisme nécessaire à la pleine forme. J’ai vu des changements radicaux dans l’attitude mental de personnes qui se sont mises à marcher, alors qu’auparavant elles ne faisaient rien.
Et lorsque cela va mieux ? :
Après un mal de dos très douloureux, la personne a tendance à se protéger. Elle a peur d’avoir mal à nouveau. Une remise en route progressive la mettra en confiance. La reprise d’une activité comme la marche par exemple, pour permettre au corps de travailler globalement. Tous les muscles seront ainsi remis en route et la personne pourra s’aérer physiquement et mentalement.
Dans tous les cas, une activité ou il n’y a pas trop de contrainte pour le dos est à privilégier pour redémarrer. Car la douleur est là pour rappeler à l’ordre celui qui voudrait aller trop vite … !

Que disent les scientifiques de l’activité physique ?
Les scientifiques après de nombreuses observations et tests, disent que l’activité physique est bénéfique pour beaucoup de maladies, ils conseillent pour être en parfaite santé, la pratique d’une activité physique régulière et parlent même d’un véritable acte de prévention.
L’activité physique améliorerait :
– Notre tonus et notre forme physique
– La qualité de notre sommeil
– Le sentiment de bien être par la production d’endorphines, (substances libérées par notre cerveau qui agissent dans le soulagement de la douleur)
– la bonne humeur en diminuant le stress et en augmentant notre confiance en nous même.
– L’état de santé général en Prévenant l’apparition de certaines maladies comme le diabète ou l’hypertension….
– notre tolérance à l’effort (aussi bien au niveau cardiaque que musculaire)

S'aérer et bouger contre le mal de dos

l’exercice physique est le meilleur remède au mal de dos

Alors pourquoi s’en priver !
15 minutes d’activités physiques par jour minimum
Ou 45 mn, à raison de 3 fois par semaine pour être dans les conditions d’une bonne santé.

Même quand on a mal au dos ?
Eh oui !
L’activité physique est bonne pour soigner un lumbago ou une sciatique :
Il est prouvé que les patients qui conservent une activité physique régulière malgré un lumbago, guérissent plus vite et récidivent moins.
Bonne en cas de douleurs chroniques du dos :
Il a été démontré que les personnes dont les disques étaient usés voient leur douleur et leur gêne diminuer, voire même disparaitre par la pratique d’une activité physique.
Des gestes « prévention santé » pour le dos :
L’activité physique permet également d’avoir des positions plus stables et des gestes plus aisés, des mouvements plus fluides dans notre vie quotidienne.
En effet, notre système nerveux, par les renseignements qu’il obtient dans les muscles, les tendons et les ligaments s’adapte en permanence et règle le geste pour qu’il soit le plus fin, le plus efficace et le plus précis possible. Le corps se sert donc des informations qu’il reçoit de l’intérieur, cela s’appelle la proprioception. C’est elle qui permet d’avoir une bonne coordination mais aussi un bon équilibre.
Or, un mal de dos crée très souvent des ruptures au niveau sensation, le système nerveux ne comprend plus les messages donnés et ne sait pas comment réagir. La personne ne sait plus comment se placer tellement la douleur court-circuite les informations.
L’activité physique remet en route les trajets d’informations, favorise la proprioception et reconnecte les circuits nerveux. Ce qui permet d’avoir des gestes efficaces et de bonnes positions. On cherchera même quels sont les gestes ergonomiques qui vont pouvoir soulager une personne dans sa vie quotidienne, C’est la condition idéale pour économiser le dos et ne pas user nos vertèbres. Je vais bientôt vous en parler et vous montrer en vidéo de quoi il s’agit.

A quand le sport sur ordonnance ?
Alors que le monde scientifique prône l’activité physique, le monde sportif s’organise pour proposer des activités accessibles à tous. Certaines fédérations sportives, conscientes de cette vérité, parlent de « sport-santé » comme leitmotiv de leurs actions et elles ont raison.

bouger pour éliminer le mal de dos

torticolis, lumbago, Avec le sport, sciatique ne seront que des mauvais souvenirs. Photo François Peeters

Elles proposent même à présent des activités de redémarrage après une maladie, ou en prévention, comme par exemple à la Fédération de Gymnastique Volontaire :
– Acti’March et diabète,
– Gym après cancer,
– Gym Equilibre pour prévenir les chutes,
– Gym Mémoire pour stimuler l’activité cerébrale et la mémorisation.
et ce n’est qu’un exemple car les autres fédérations suivent le pas.

Vous voyez que même si on a mal au dos, il y a des solutions. Je vous en conseillerai quelques unes. Je vous donnerai des conseils pour travailler votre souplesse mais aussi renforcer vos muscles. Je vous donnerai des conseils pour votre vie quotidienne.

Ce qu’il s’agit de faire ? Se donner de nouvelles habitudes, pour avoir justement les bonnes postures, le bon tonus.
Se faire moins mal au dos, cela s’apprend en fin de compte.

En vous y mettant un peu et régulièrement, vous verrez les bénéfices de votre pratique. Car les gains sont réels et rapides.
Par contre dès qu’on s’arrête, on recule vite ! C’est pour cette raison qu’il vaut mieux faire peu et très régulièrement, plutôt que beaucoup et s’arrêter d’un seul coup, complètement découragé.

Faites le point pour vous,

Faites le point sur votre dos.

Il est temps de faire un petit bilan sur l’état de santé de votre dos. Photo Oiluj Samall Zeid

Mettez vous à l’ACTION, et « BOUGEZ ! »
Un voyage de 100 kilomètres commence par un premier pas ! Commencez par 10 mn de marche, et grignotez chaque jour un peu de temps pour vous, c’est comme cela que vous inverserez la vapeur de la sédentarité.
En plus, il n’est jamais trop tard pour commencer. Quelque soit l’âge, le mouvement est bénéfique et retarde le vieillissement.
Alors, vous commencez par quoi ?
Quel acte concret avez-vous choisi de faire aujourd’hui pour la bonne santé de votre dos ?
Donnez-moi vos réponses dans vos commentaires ; nous pourrons nous stimuler les uns et les autres ou les unes et les autres !…
Quand à moi, assez parlé ! Le soleil m’appelle dehors, je vais marcher, vous me suivez ?

2 réflexions au sujet de « Mon meilleur conseil pour la santé de votre dos ? …. »

  1. LN

    J’adhère et je crois que le Comité Olympique à commencer à proposer un doc pour mettre en relation les sports et les pathologies…
    ça vient, ça vient…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *